L'Ivresque

« La lecture, une porte ouverte sur un monde enchanté »

Lessive ou Karcher, votons blanc !

© Marc Leroy - Exposition Oscar Wilde

Ils refusaient les réformes, ils auront le chaos.

Ils ne voulaient pas les efforts, ils auront la médiocrité.

Ils ne voulaient plus de girouettes, ils éliront un moulin à vent.

Ils ne voulaient plus la France, ils auront la fange.

 

Dans deux semaines la France élira la tête de gondole pour laquelle plusieurs lobbys financiers nous ont préempté l’espace médiatique à coups de slogans abrutissants. Ceux qui ne méritent plus de s’appeler journalistes sont devenus les esclaves serviles de ces nouveaux maîtres. Dans deux semaines, la France sera ce qu’ils souhaitent : un supermarché.

Les vautours du pouvoir et autres vierges effarouchées du « front républicain » font leur entrée sur la scène pour le second acte. Conspuant ceux qui n’appellent pas à voter pour leur égérie, ils distribuent les brevets de républicanisme et de moralité. Qu’importe que ce comportement est le premier nourricier de ce qu’ils pensent combattre. Qu’importe le respect dû en démocratie à ceux qui ne partagent pas leurs idées. Qu’importe que beaucoup d’entre eux, déserteurs de leur camp, ont participé à la chute de leur candidat. Il faudrait donc communier d’un seul homme et avec le sourire pour le messie du dieu argent ?

Inlassablement, pendant des mois, les élites de ce front ont pris en otage le débat de ces présidentielles, refusant d’aborder les vrais sujets. Pendant des mois, ils ont transformé ce débat en épisodes successifs de télé-réalité. Pendant des mois, le citoyen-consommateur a été gavé de pains et de jeux.

Non, l’honneur, que ces gens ont depuis trop longtemps vendu pour leurs nouvelles « valeurs », impose le rejet le plus total de cette haine de la France cachée sous le masque de la tolérance et le mensonge de la novlangue. Le souci du plus pauvre commande de faire barrage au héraut du libre-échangisme, au dilapideur de notre histoire, au fossoyeur de notre culture.

Le Front National joue sur la peur de ses électeurs. Que fait d’autre aujourd’hui l’auto-proclamé « front républicain » ? A la haine de l’étranger, faut-il préférer la haine de la France ? A la citadelle identitaire, faut-il préférer le terrain vague mondialiste ? A l’économie planifiée, faut-il préférer l’économie de la jungle ? Au ravin nord, faut-il préférer le ravin sud ? Et bien non ! Nous continuerons de choisir les cimes.

On oublie que Hollande le Médiocre a été élu en 2012 avec 18 millions de voix pour 46 millions d’inscrits alors que les votes blancs ou nuls et l’abstention cumulaient à 11,1 millions. Quitte à choisir entre Macron, candidat de l’autodestruction, et Le Pen, candidate du chaos, entre la marque de lessive et le Karcher, autant voter blanc.

Vous allez vivre dans la peur. Nous, nous allons vivre dans l’espérance !

Marc Leroy

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s